Son Histoire

 

 

Avant tout pour nous donner une vue exacte du site, rien ne vaut un article de Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France :

référence au site : http://archives.cotesdarmor.fr/asp/inventaire/saint-cast/

 

 

 

Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France

inventaire préliminaire

 

 

 

 

 


Bretagne, Côtes-d'Armor Saint-Cast-le-Guildo, Bouvette (port de la)
 

 

Port dit cale de la Bouvette

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2002

Désignation

Dénomination : port
Appellation et titre : Cale de la Bouvette

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 2001 282 AM non cadastré ; domaine public
Numéro INSEE de la commune : 22282
Aire : Communes littorales des Côtes-d'Armor
Canton : Matignon
Milieu d'implantation : en écart

Historique

Commentaire historique : Le port de la Bouvette est situé à la pointe de la Garde exposée au vent de nordet et de norois, sous l'emplacement d'un ancien fort. Il semble être à l'origine destiné aux marins-pêcheurs qui cherchaient un abri dans cette baie, pour débarquer, à marée haute, en utilisant la cale de la Bouvette, à l'aide d'annexes, ou pour échouer sur un fond de sable, au sud de cette jetée. Cependant, cet havre précaire n'est pas d'accès facile, au pied de la falaise et des rochers abrupts, qui enserrent la cale, de faible largeur. Les annexes utilisent un va-et-vient pour rester à flot en mortes-eaux et rester à l'abri du ressac, au sud de la cale, faisant office de digue de protection, de brise-lames. Un escalier en ciment dessert actuellement la partie supérieure de la cale, et un modeste escalier en pierre permet son accès aux plus basses mers. Certaines photographies des années 1950-60 (Jean Richard, photographe) nous révèlent l'utilisation de ces murets ou remparts pour faire sécher des filets de pêche. Actuellement, le port de la Bouvette est utilisé par quelques plaisanciers ; mais sa fréquentation est faible, à cause de la concurrence du port du Valais, mieux équipé et mieux protégé.
Datation(s) principale(s) : 19e siècle (?)

Description

Commentaire descriptif : Cette cale à plusieurs pentes, vaigrée en ciment, avec un parement de pierre, a été élargie et rallongée dans les années 1960, avec un perré, à sa base supérieure, servant de terre-plein pour les annexes et l'accès des véhicules. Elle protège ainsi les mouillages des vents de nord-est. Ce sont les murets faisant office de “remparts” contre les assauts de la mer (en haut de la cale et en surplomb des rochers des plus hautes mers), et de chicane pour la circulation (voie de circulation et d'accès au port et à la cale), qui nous semblent remarquables par leurs formes en quinconce, par leur mode de construction et d'assemblage en pierres sèches.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : ciment ; béton ; schiste
Dimensions : 5000 l ; 400 la

Intérêt de l'oeuvre

Intérêt de l'oeuvre : à étudier

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune

Vue générale
 
 
 
 
 
 
 
 

Illustrations

 

 

Fig. 1
 

 

Fig. 2
 

 

Fig. 3
 

 

Fig. 4
 

 

Fig. 5
 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site