Projet parc éolien baie de Saint Brieuc

Le parc éolien en baie de Saint-Brieuc est un projet d'implantation d'une centaine d'éoliennes en mer dont l'achèvement est prévu en 2018. Sa construction entraînera un investissement de 2 milliards d'euros et la création de 140 emplois pour son entretien

Emplacement et port d'entretien

Les éoliennes s'élèveront à 17 km au large du Cap d'Erquy sur 80 km² déjà exploités pour les produits de la mer. La décision en ce qui concerne son port d'entretien sera prise en 2012. Les trois ports candidats sont : Saint-Quay-Portrieux, Saint-Cast-le-Guildo et Erquy.

eoliens-saint-brieuc-localisation-2.jpg














eolienne-1.jpg








Marériel et capacité

Une centaine d'éoliennes de type M5000 sera fabriquée par Areva au Havre. Leur hauteur au-dessus du niveau de la mer sera de 170 mètres (de la base au niveau de la mer jusqu'au bout des pales). On prévoit que l'ensemble du parc produira entre 1,25 et 1,7 TWh annuellement.

Pour rappel, l'usine marémotrice du barrage de la Rance produit par an : 500GWh, soit le tiers des prévisions du parc éolien.

Usine marémotrice du barrage de la Rance : le lien

100-eoliennes-baie-de-saint-brieuc.jpg



















Impacts environnementaux

La baie de Saint-Brieuc est déjà exploitée par les pêcheurs, notamment pour la pêche de coquilles Saint-Jacques. Il a été envisagé des mesures pour harmoniser la coexistence des deux exploitations. Les câbles reliant les éoliennes au continent seront enfouis et des charpentes en métal formeront leur bases au lieu de fondations en béton.

eolienne.jpg
















Avancement du projet

  • septembre 2012: sondage géologique 
  • mi-mars à mi-juillet 2013: débat public
  • 2015-2020: mise en place d'installations
  • 2018: génération des premiers gigawatts
  • 2020: exploitation de toutes les éoliennes

 

Fonctionnement d'une éolienne en mer : le lien 

 


Article "Le Télégramme" 25 mars 2013


Eolien en baie de Saint Brieuc : le débat est ouvert


À partir d'aujourd'hui et jusqu'au 24 juillet, le public est invité à donner son avis sur le projet de parc éolien au large de la baie de Saint-Brieuc. En voici les modalités.

De quel projet parle-t-on ? Le projet de parc éolien en baie de Saint-Brieuc porte sur l'installation d'un parc d'une centaine d'éoliennes d'une puissance unitaire de 5 MW. Ce parc, prévu sur 80 km², sera situé dans un secteur compris entre 17 et 30 km des côtes au large de Saint-Brieuc. Le raccordement électrique du parc éolien sera effectué, sous maîtrise d'ouvrage de RTE, par une liaison sous-marine puis terrestre constituée de deux câbles enterrés de 225 kV. Commission : sept membres dont deux Bretons. La commission est composée d'un président, Antoine Dubout, polytechnicien et ingénieur en chef des Ponts et chaussées. Elle se compose aussi de : Sophie Chegaray, ex-enseignante et journaliste ; Claire de Loynes, ex-journaliste, enseignante et chargée de communication ; Joseph Moysan, retraité de la Marine et ancien commandant de port installé à Roscoff ; Alain Radureau, ingénieur à l'Inra Rennes ; Michel Steiner, ex-journaliste ; Bruno de Tremiolles, ancien cadre dirigeant du groupe Pechiney et président d'une association de sauvegarde du patrimoine. Chaque membre de la commission se doit d'être neutre et a signé une charte de déontologie. Il n'est pas rémunéré pour cette fonction « mais défrayé », nuance Antoine Dubout. À quoi sert un débat public ?



« Le débat public doit permettre au maître d'ouvrage, la SAS Ailes Marines, de mieux mesurer les impacts de son projet sur l'environnement et la population, sur son acceptabilité, sur sa mise en oeuvre et éventuellement son exploitation et son démantèlement. Il doit également répondre à la question légale de son opportunité », explique Antoine Dubout. Des craintes ? Les membres de la commission craignent surtout que le débat soit monopolisé par certains. D'expériences, ils savent que les opposants se mobilisent davantage que les personnes favorables aux projets. Ils ne craignent toutefois pas les débats, même s'ils sont houleux. « Le but est d'enrichir la réflexion », rappelle Antoine Dubout. Et après ? Après le 24 juillet, la commission aura deux mois pour remettre son rapport qui ne portera pas sur le fond du projet, mais sur la nature des débats en eux-mêmes. Le maître d'ouvrage doit lui se prononcer avant le 23 octobre pour indiquer s'il maintient ou non son projet. Un débat à près d'un million d'euros. La loi oblige le maître d'ouvrage à financer l'organisation d'un débat public lorsque le montant du projet dépasse les 300.000 €. En l'occurrence ici, le projet briochin est estimé à 2 milliards d'euros. C'est donc la SAS Ailes Marines qui devra régler la note. En moyenne, cette étape obligatoire coûte entre 800.000 et un million d'euros. 90.000 courriers distribués. Outre les 10 débats publics (voir ci-dessous), 90.000 dossiers de présentation du projet vont être envoyés par La Poste aux habitants de tout le littoral. Le débat pourra également se faire sur le site internet de la Commission (*) ouvert aux contributions durant toute la durée du débat, tout comme les bureaux temporaires installés à Langueux (16, rue de Morgan).


Article "Le Télégramme" 28 mars 2013


Eolien en mer : premier débat

Pour la première fois depuis la promulgation de la loi 2002 relative à la démocratie de proximité, la Bretagne va accueillir un débat public relatif à un projet d'aménagement jugé majeur par l'Etat: le projet de parc éolien en baie de Saint-Brieuc.

Jusqu'au 24 juillet, la commission particulière du Débat public ouvre donc les discussions autour du projet de parc éolien en mer au large de la baie de Saint-Brieuc.

Dix réunions publiques seront organisées dans ce cadre :
- Le jeudi 28 mars : réunion d'ouverture - Présentation du projet, de 19 h à 22 h, salle de Robien à Saint-Brieuc.
- Le mercredi 10 avril : Réunion générale - Présentation du projet de 19 h à 22 h à la salle Omnisports de Matignon.
- Le jeudi 25 avril : Réunion générale - Présentation du projet de 19 h à 22 h au Centre des Congrès de Saint-Quay Portrieux.
- Le mercredi 15 mai : réunion thématique : énergie et atterrage des câbles RTE, de 19 h à 22 h au Centre des congrès de Brézillet (salle Le grand Léjon), à Saint-Brieuc.
- Le mercredi 19 mai : réunion thématique : filière industrielle et retombées économiques, de 19 h à 22 h, salle L'ancre des mots, à Erquy.
- Le jeudi 20 juin : Réunion thématique : le chantier, sa sécurité et ses impacts sur le milieu, de 19 h à 22 h, salle des Fêtes de Paimpol.
- Le jeudi 27 juin : réunion thématique : Impacts sur les utilisateurs de la mer, de 19 h à 22 h, salle de L'Estran, à Binic.
- Le jeudi 11 juillet : réunion thématique : Exploitation -maintenance - sécurité/sûreté, de 19 h à 22 h, Salle du Grand Pré, à Langueux.
- Mercredi 17 juillet : réunion thématique : Environnement et paysage, de 19 h à 22 h salle du Guémadeuc à Pléneuf-Val-André.
- Mardi 23 juillet : Réunion de synthèse, de 19 h à 22 h au palais des Congrès de Saint-Brieuc.

La commission particulière est présidée par Antoine Dubout. Elle est par ailleurs composée de six autres membres :
- Sophie Chegaray
- Claire de Loynes
- Joseph Moysan
- Alain Radureau
- Michel Steiner
- Bruno de Tremiolles

Le site internet de la Commission sera également ouvert aux commentaires durant toute la durée du débat.
Rappelons que le projet prévoit l'installation d'un parc d'une centaine d'éoliennes d'une puissance unitaire de 5 MW capable d'alimenter 500.000 foyers. Le maître d'ouvrage de ce projet est le consortium Ailes Marines. C'est d'ailleurs lui qui se trouve dans l'obligation de financer ce débat public. Le coût moyen d'un débat de ce type est estimé entre 800.000 et 1 million d'euros

Site ouvert au débat où vous pouvez laisser vos commentaires : le lien

 


La ferme éolienne offshore de St Brieuc

100 éoliennes offshores en 2020 en baie de Saint-Brieuc

Date de dernière mise à jour : 10/04/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site